Le salon des Solutions
environnementales du Grand Ouest

Les Actualités

200 millions d’euros pour soutenir le biogaz.

18/02/2020

200 millions d’euros pour soutenir le biogaz.

Eiffel Investment Group, la Banque des Territoires, GRTgaz, Société Générale Assurances et ADEME Investissement ont profité du Colloque du Syndicat des Energies Renouvelables, ce jeudi 6 février 2020, pour annoncer la création d’Eiffel Gaz Vert, un fonds d’investissement de 200 millions d’euros destiné à soutenir la filière française du biogaz. Une initiative saluée par la ministre de la transition énergétique Elisabeth Borne, présente sur place.

Un fonds public-privé pour aider à atteindre les 100% de gaz vert en 2050

Pour réussir sa transition énergétique, la France compte sur le biogaz issu de la méthanisation. Cette technologie, désormais mature, est par ailleurs, et de loin, la meilleure méthode pour valoriser les déchets organiques (agricoles, issus de station d’épuration, voire ménagers). La demande est forte, notamment chez les agriculteurs, et les débouchés garantis, via les réseaux de gaz naturel.

Dès lors, suite à l’insistance de la filière, la nouvelle version de la PPE, qui devrait être validée dans le courant de ce mois de février, a accru l’importance du biogaz dans la politique énergétique française. Un nouvel objectif a été fixé : “entre 24 et 32 TWh PCS de gaz d’origine renouvelable” en 2028, soit entre 6% et 8% de la consommation de gaz.

En cohérence avec cette volonté politique, ce jeudi 6 février 2020, durant le Colloque du Syndicat des Energies Renouvelables, Eiffel Investment Group, la Banque des Territoires, GRTgaz, Société Générale Assurances et ADEME Investissement ont officialisé la création d’un fonds d’investissement dédié au biogaz en France. Baptisé Eiffel Gaz Vert, ce fonds est, dès son lancement, doté de plus de 115 M€ d’engagements et vise à terme 200 M€.

« La construction d’une installation de biométhanisation et des raccordements nécessite des investissements considérables que les porteurs de projet, pourtant très nombreux dans les territoires, ne peuvent engager seuls. Nous sommes donc persuadés à la Banque des Territoires que c’est par l’intermédiaire de partenariats publics-privés, tels que celui mis en place pour créer ce nouveau fonds Eiffel Gaz Vert, que nous accélérerons significativement le déploiement de la biométhanisation et le mix énergétique sur l’ensemble des territoires », a déclaré Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires, qui a investi 40 millions d’euros dans le fonds.

Le second contributeur majeur d’Eiffel Gaz Vert est GRTgaz, qui a également apporté 40 millions d’euros : « cette participation est cohérente avec notre engagement de contribuer activement à la décarbonation du mix énergétique. Nous sommes mobilisés pour que le système gazier repose à 100% sur le gaz renouvelable à horizon 2050 », précise Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz.

Soutenir entre 50 et 100 installation de méthanisation sur le territoire

La Banque Européenne d’Investissement et ProBTP (qui a salué la création d’Eiffel Gaz Vert) ont également annoncé qu’ils pourraient rejoindre à court terme le fond. Ce dernier va soutenir des projets existants par un complément d’investissement, qui peut intervenir à tous les stades de développement ou d’exploitation.

D’une grande souplesse, Eiffel Gaz Vert a une capacité d’investissement de quelques centaines de milliers d’euros à 10 millions par opération. Son objectif est de soutenir la création de 50 à 100 unités de méthanisation sur le territoire français, via des apports en capital ou quasi-capital. Toujours minoritaire, ce fonds laissera le contrôle des projets aux industriels et agriculteurs qui les portent.

Présente sur place, la ministre de la transition énergétique Elisabeth Borne a apporté son soutien à cette initiative : elle a expliqué qu’atteindre la neutralité carbone en 2050 « dépend beaucoup de notre capacité à transformer le secteur de l’énergie, qui représente aujourd’hui les trois quarts de nos émissions. Pour le décarboner, nous allons massifier les énergies renouvelables et notamment le biogaz qui fait l’objet d’un soutien renforcé de l’Etat dans la dernière version de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie. Le lancement du fonds Eiffel Gaz Vert, dédié au développement du biogaz s’inscrit pleinement dans cet objectif. Ce fonds est le fruit d’une coopération exemplaire entre acteurs publics et privés et pourra contribuer très directement et très concrètement au développement d’une filière d’avenir, au service de la réduction de l’empreinte carbone de notre pays. »

Preuve du dynamisme de la filière, ce même 6 février 2020, un fournisseur de biogaz a signé un contrat d’injection d’importance avec GRDF, en Mayenne.

source : lenergeek.com

Annonce Publicitaire