Le salon des Solutions
environnementales du Grand Ouest

Les Actualités

Une chaufferie biomasse préfabriquée Heizomat à l’Université du Mans

23/02/2024

Une chaufferie biomasse préfabriquée Heizomat à l’Université du Mans

La chaufferie biomasse conteneurisée de l’Université du Mans, photo Saelen Energie

Dans le cadre du plan France Relance, le gouvernement français a octroyé 16 millions € à l’université du Mans pour la rénovation énergétique de ses bâtiments. Ces investissements ont pour objectif de réaliser des économies d’énergie, de réduire l’empreinte énergétique des bâtiments et de soutenir le secteur de la construction en générant au niveau local de multiples chantiers bénéficiant à l’ensemble du tissu des entreprises du BTP. Parmi les 19 projets retenus pour l’université du Mans, la rénovation des réseaux de chaleur (chaufferie biomasse, gestion technique centralisée et équipements de régulation, extension du réseau existant) et le remplacement de chaudières (chaufferie centrale, bâtiment Garnier, halle Pierre Gaubin, IUT Laval) représentent un budget global de 3 M€.

La première tranche d’investissement a concerné la création d’une chaufferie biomasse de 800 kW avec la mise en service en 2021 de deux chaudières Heizomat RHK-AK 400. À l’automne 2022, un nouveau projet de chaufferie a été lancé mais cette fois avec une forte contrainte de délai pouvant faire perdre son financement à l’université si la nouvelle chaufferie n’était pas fonctionnelle dans un délai d’une vingtaine de semaines ! L’université a alors demandé à Engie de chercher une solution rapide à mettre en place.


La chaudière biomasse Heizomat de 400 kW et son filtre à particules, photo Saelen Energie

À cette contrainte de délai, est venue s’ajouter un problème de place, car la superficie exploitable pour le silo n’était pas assez grande et la livraison ne pouvait se faire qu’en camion simple porteur. Fort de son expérience en chaufferies préfabriquées, Heizomat France a alors proposé une solution de chaufferie de 400 kW, totalement réalisée en conteneurs préfabriqués, avec l’avantage d’un permis de construire simple à déposer et un délai d’intégration réalisable en très peu de temps.

La solution conçue par le bureau d’études Heizomat France est un assemblage de deux conteneurs isolés coupe-feu deux heures. Le conteneur-silo haut de 8 m fait 36 m² et est équipé d’un désileur de 5 m de diamètre. Le remplissage se fait par un Heizotrans double, un convoyeur ascensionnel à double vis de convoyage de 8 m de haut qui permet de remplir les 120 m³ utiles du silo en moins d’une heure. Une trémie enterrée dans une fosse de 1,5 m de profondeur permet un remplissage gravitaire facile par camion benne.


Le partie silo de la chaufferie biomasse conteneurisée de l’Université du Mans, photo Saelen Energie

Le conteneur-chaufferie de 45 m² abrite une chaudière Heizomat RHK-AK de 400 kW et un filtre Glosfume BMFL 1900 avec bypass automatique. Le filtre céramique Glosfume est une solution de filtration modulaire compacte qui fonctionne avec des éléments filtrants en céramique microporeux. En sortie de filtre, la valeur d’émissions de particules dans les fumées est garantie inférieur à 5 mg/Nm³ à 6 % d’O2. Constitué de 130 manches céramiques, ce filtre est capable d’épurer 1 900 m³/h.


Le filtre à particules Glosfume à l’Université du Mans, photo Saelen Energie

Grâce à une gestion de projet efficace, les délais ont été respectés et la nouvelle chaufferie a été mise en service en avril 2023. Rappelons qu’Heizomat France propose des chaufferies compactes préfabriquées dans des puissances de 30 à 800 kW. Et pour une intégration paysagère réussie, les conteneurs peuvent être peints ou habillés d’un bardage.

Frédéric Douard / bioenergie-promotion

Annonce Publicitaire