Le salon des Solutions
environnementales du Grand Ouest

Les Actualités

Bpifrance veut devenir une « banque du climat »

20/02/2020

Bpifrance veut devenir une « banque du climat »

Les investissements dans les projets écoresponsables sont en hausse. Bpifrance veut faire de sa banque d’investissement une référence pour le climat.

Et si 2020 allait permettre de faire changer le regard des investisseurs sur les projets d’activité écoresponsable ? Bpifrance, la banque d’investissement pour les entrepreneurs, se réjouit que le nombre de crédits d’investissement octroyés à des activités durables ait bondi depuis l’année dernière.

Entre des activités misant sur l’économie circulaire, les cleantech et les entreprises se plaçant sur l’énergie renouvelable, l’investissement de Bpifrance s’est établi à plus de 1,8 milliard d’euros en 2019. Le 7 avril prochain, la banque d’investissement veut présenter un plan de décarbonisation et un agenda climatique, pour devenir « la banque du climat pour les entrepreneurs ».

La fin des investissements dans les énergies fossiles ?

La nouvelle rappelle bien évidemment la Banque européenne d’investissement (BEI), qui avait annoncé en novembre 2019 qu’elle allait mettre fin à ses investissements dans des projets liés aux énergies fossiles. Sa date d’échéance est fixée à 2022, et son président Werner Hoyer indiquait qu’ils allaient « lancer la plus ambitieuse stratégie d’investissements pour le climat de toutes les institutions financières publiques dans le monde ».

Ce choix semble avoir inspiré Bpifrance, qui devrait certainement se rapprocher de cette ambition, le 7 avril prochain. Pour son directeur général Nicolas Dufourcq, la période de transition, où les regards sont davantage méfiants sur les projets écoresponsables, est terminée : « le passage du moment où tout le monde reste attentif, au moment où tout le monde panique s’est produit » en 2019.

Sa conférence du 7 avril se déroulera le temps d’une journée baptisée « le jour E », dans lequel Bpifrance détaillera son plan, pour ainsi de venir « la banque du climat pour les entrepreneurs ». On imagine que la journée sera consacrée avant tout à faire un point sur l’essor des projets écoresponsables, mais en vue des propos de son directeur général, des mesures fortes pourraient être prises.

Bpifrance a déjà signé un accord, le 30 janvier dernier, engageant la banque à réduire son implication dans des projets de transports maritimes, au fort impact carbone. Avec son jour E, un « bond de géant » pourrait se produire, à la manière de ce que la BEI avait décrit de sa décision.

Source : presse-citron.net

photo : © Unsplash / Bill Oxford

Annonce Publicitaire