Le salon des Solutions
environnementales du Grand Ouest

Les Actualités

Coronavirus : 10 informations rassurantes

06/03/2020

Coronavirus : 10 informations rassurantes

Pour la première fois de l'histoire, nous vivons une épidémie en temps réel. Si le coronavirus ne doit pas être pris à la légère, il existe de bonnes nouvelles.

Que l'épidémie de Covid-19 soit déclarée pandémie ou non, il est clair que la situation que nous vivons actuellement doit être considérée avec le plus grand sérieux. Le coronavirus Sars-CoV-2 se fiche bien de savoir s'il est à l'origine d'une pandémie : en moins de deux mois, il s'est propagé sur plusieurs continents. On considère qu'une maladie entre en phase pandémique lorsque sa transmission se fait de manière prolongée, efficace et continue au sein de plus de trois régions géographiques différentes simultanément. Peut-être sommes-nous donc déjà entrés en phase pandémique en ce qui concerne le Covid-19. Mais cela ne signifie pas pour autant que nous sommes condamnés à mort : le fait qu'un virus soit à l'origine d'une pandémie ne reflète pas sa létalité, mais uniquement sa transmissibilité et son extension géographique.

Une chose est sûre : la peur, en revanche, est bel et bien entrée en phase pandémique. Pour la première fois de l'histoire, nous vivons une épidémie en temps réel. Nous sommes sous perfusion d'informations : partout sur la planète, les médias nous informent en temps réel de l'évolution de l'épidémie, plusieurs fois par jour, sept jours sur sept. Nous sommes tenus au courant en direct de chaque nouveau cas. Le fait que le coronavirus ait muté trois fois au Brésil a même fait la une des journaux !

J'insiste, nous faisons face à un grave problème. Cependant, il faut se souvenir que l'une des premières victimes du coronavirus aura été l'économie. S'il est important de rendre compte de l'évolution de la situation, il faut également mettre l'accent sur les informations positives. Et elles existent aussi : voici dix bonnes nouvelles concernant le coronavirus.

1. Nous savons ce qui est à l'origine de la maladie

Après la description des premiers cas de sida en juin 1981, plus de deux ans ont été nécessaires pour identifier le virus à l'origine de la maladie, le VIH. Concernant le nouveau coronavirus, les premiers cas de pneumonie sévère ont été signalés en Chine le 31 décembre 2019. Le 7 janvier, le virus responsable avait déjà été identifié. Au jour 10, la séquence de son génome était disponible. Nous savons déjà qu'il s'agit d'un coronavirus appartenant au groupe 2B, autrement dit de la même famille que le Sras, et nous lui avons donné un nom : Sars-CoV-2. La maladie qu'il provoque est elle aussi baptisée : Covid-19. Ce nouveau virus est apparenté à un coronavirus de chauves-souris. Les analyses génétiques ont confirmé qu'il est d'origine naturelle, qu'il a récemment émergé (entre fin novembre et début décembre) et que, bien que les virus s'adaptent en mutant, la fréquence de mutation du Sars-CoV-2 n'est pas très élevée.

2. Nous savons comment détecter le coronavirus

Dès le 13 janvier, un test RT-PCR permettant de détecter le virus a été rendu accessible à tous. Ces derniers mois, les tests de ce type ont été perfectionnés et leur sensibilité et spécificité, évaluées

3. En Chine, la situation s'améliore

Les importantes mesures de contrôle et d'isolement imposées par la Chine portent leurs fruits : le nombre de cas diagnostiqués quotidiennement diminue depuis plusieurs semaines. Dans d'autres pays, un suivi épidémiologique détaillé est en cours. Les flambées du nouveau coronavirus sont très spécifiques, ce qui peut permettre de les contrôler plus facilement. C'est, par exemple, le cas en Corée du Sud ou à Singapour.

Annonce Publicitaire