Le salon des Solutions
environnementales du Grand Ouest

Les Actualités

Efficacité énergétique : Une solution rentable pour les entreprises.

01/01/2020

Efficacité énergétique : Une solution rentable pour les entreprises.

Christel Heydemann, présidente de Schneider Electric France, détaille la stratégie énergétique de son groupe. L’entreprise s’engage ainsi contre le changement climatique, notamment en réduisant sa consommation d’énergie – une solution qui s’avère économiquement rentable. En pointe sur les smart grids, le groupe défend une stratégie de pilotage des consommations pour optimiser l’énergie utilisée. Un moyen de combiner efficacité énergétique et économie.

La stratégie climatique des entreprises continue de poser question : des voix s’élèvent pour leur réclamer un virage fort, et pas seulement des opérations de communication. Christel Heydemann, directrice de Schneider Electric France, interrogée ce lundi 16 décembre sur BFM, met en avant une raison supplémentaire pour une entreprise de s’engager pour le climat : cette option est rentable.

Elle cite notamment l’exemple des économies d’énergie, et autres techniques d’efficacité énergétique et d’effacement de la consommation. Mettre en place de tels processus a certes un coût pour l’entreprise, mais qui est rapidement rentabilisé économiquement – au-delà de l’impact environnemental.

“Economiser de l’énergie, c’est améliorer sa compétitivité quand on est un industriel. Tous les 3 ans, on diminue de 10% notre consommation d’énergie. Donc, 10% d’économisé, c’est évidemment tout ça en moins dans le compte de résultat et c’est de la compétitivité”, détaille Christel Heydemann.

La dirigeante a d’ailleurs récemment salué la mise en place d’un “Green Deal” au niveau de l’Union Européenne, et appelle l’ensemble des industriels a suivre l’exemple de son groupe, et s’engager plus fortement sur la réduction de leur impact carbone.

Mutations du secteur de l’électricité : réduction des consommations, EnR et smart grids

Au-delà, Schneider, en tant que fournisseur de matériel électrique, est au cœur de la mutation du secteur de l’électricité, notamment via les smart grids, dans les deux grands chantiers liés aux problématiques climatiques :

– le contrôle et la réduction des consommations électriques par les particuliers et les professionnels

– l’augmentation de la part des renouvelables intermittents (éolien et photovoltaïque) dans le mix électrique, en sécurisant l’approvisionnement et en maintenant une tension électrique constante, notamment via le pilotage des consommations en temps réel.

“On parle souvent de la pointe de consommation (…) en hiver, mais, le réservoir d’effacement n’est pas totalement utilisé”, détaille notamment Christel Heydemann. Les technologies permettant de “piloter très finement l’offre et la demande d’énergie, en temps réel” sont aujourd’hui matures et opérationnelles, elles ne demandent qu’à être déployées à plus grande échelle.

Et, en la matière, difficile d’imaginer une bascule vers le 100% renouvelables (et donc vers la neutralité carbone), sans passer par une modernisation profonde des réseaux électriques : “c’est la technologie qui va permettre de consommer intelligemment l’énergie demain” conclue Christel Heydemann.

source : lenergeek

Annonce Publicitaire