Le salon des Solutions
environnementales du Grand Ouest

Les Actualités

Le confinement a favorisé le retour des animaux marins sur le littoral méditerranéen

24/05/2020

Le confinement a favorisé le retour des animaux marins sur le littoral méditerranéen

Pendant le confinement, la mission Sphyrna Odyssey, avec le soutien de la Fondation Prince Albert II de Monaco, a mené la mission « Quiet Sea » : une mission d’écoute du milieu marin.

Les mesures de confinement mises en place en France depuis le 17 mars dernier, mais également dans de nombreux autres pays européens et du monde, ont « eu pour conséquence un ralentissement sans précédent des activités maritimes en Méditerranée, qui en temps normal supporte l’un des trafics les plus denses au monde », explique la mission Sphyrna Odyssey dans un communiqué. « La pêche, le transport de passagers, la croisière, la plaisance ont été fortement réduits voire interdits, les ports ont réduit leurs activités ou ont été fermés, et les routes commerciales ont connu une baisse du trafic », est-il ajouté. L’occasion d’écouter le milieu marin dans un état de faible pollution acoustique.

 La mission « Quiet Sea » a été menée du 23 avril au 10 mai dernier, placée sous la direction scientifique du professeur Herbé Glotin (CNRS LIS DYNI, Université de Toulon). « cette mission exceptionnelle a eu pour objectif de mesurer la densité et le comportement de plusieurs espèces de cétacés, pendant la période de confinement, dans le sanctuaire Pelagos en Méditerranée, à partir des deux navires laboratoires autonomes Sphyrna », est-il expliqué.

 Retour des animaux sur les zones littorales et diminution de la pollution

 Après 17 jours d’enregistrements, les chercheurs ont établi plusieurs conclusions : tout d’abord, la pollution sonore due à l’activité humaine a poussé les animaux à fuir les zones littorales. « Le contexte historique de confinement nous a en effet permis de constater leur retour dans des zones habituellement perturbées par un fort trafic maritime », soulignent les chercheurs. Ainsi, un groupe de 12 à 15 grands dauphins a été observé dans le nord de Port-Cros. La recolonisation des calanques de Marseille par les animaux a également été constatée.

source : environnement-magazine.fr

Annonce Publicitaire