Le salon des Solutions
environnementales du Sud-Ouest

Les Actualités

Création du consortium Ocean and Climate Innovation Accelerator (OCIA)

12/05/2021

Création du consortium Ocean and Climate Innovation Accelerator (OCIA)

Unique en son genre, ce consortium a pour mission de mettre en lumière le rôle essentiel des océans dans la lutte contre les changements climatiques. Le consortium entend améliorer les connaissances et développer de nouvelles solutions à l’intersection des océans et du climat...

L’Institut de recherche océanographique de Woods Hole (WHOI) et Analog Devices, Inc, ont annoncé la création du consortium Ocean and Climate Innovation Accelerator (OCIA). ADI s’est engagé à verser 3 millions de dollars sur trois ans au consortium qui s’est fixé pour objectifs de développer les connaissances relatives au rôle essentiel des océans dans la lutte contre les changements climatiques ainsi que de mettre au point de nouvelles solutions à l’intersection de deux univers, les océans et le climat.

« Les émissions de carbone sont au cœur des initiatives entreprises à travers le monde pour lutter contre les changements climatiques. Si les océans comptent parmi les principaux mécanismes de défense contre le réchauffement de la planète, leur capacité à perpétuer ce rôle essentiel est menacée par les effets du changement climatique », a déclaré Vincent Roche, PDG d’Analog Devices. « Dans le cadre du programme d’accélération de l’innovation océanique et climatique incarné par le consortium OCIA, Analog Devices s’appuiera sur ses ingénieurs et ses technologies pour approfondir la connaissance des océans dans le but de mieux comprendre la façon dont ils sont affectés par les changements climatiques, ainsi que pour développer des solutions permettant de restaurer leur état de santé. Nous espérons de cette manière exercer une influence significative sur la lutte mondiale contre les changements climatiques. »

Le consortium OCIA est conçu pour assurer une collaboration évolutive en s’appuyant sur les ressources et les capacités hors pair de ses partenaires. Entre autres objectifs, le consortium se concentrera sur le développement de « l’océan connecté » avec l’installation dans les environnements océanographiques de capteurs chargés de surveiller en permanence les indicateurs critiques relatifs aux conditions océaniques, en vue d’informer les décideurs économiques et les responsables politiques ; de permettre un pilotage par les preuves de la santé des océans ; et d’améliorer la précision des prévisions climatiques et météorologiques grâce à l’utilisation de données collectées en temps réel.

« La communauté des océanographes et des ingénieurs de l’Institut de recherche océanographique de Woods Hole se réjouit du lancement de cette collaboration », a déclaré Peter de Menocal, président et directeur du WHOI. « La création du consortium OCIA intervient à un moment où le soutien à la recherche scientifique et océanographique atteint un point critique. Nous mettons en place un écosystème d’innovation dans le domaine de la recherche qui permettra d’acquérir de nouvelles connaissances pour relever les défis auxquels la planète et la société sont confrontées. Ce nouveau modèle évolutif montre comment les entreprises peuvent s’engager activement dans la lutte contre la crise climatique. »

Le consortium sera dirigé conjointement par l’Institut de recherche océanographique de Woods Hole, un leader mondial dans les domaines de la recherche, de la technologie et de l’éducation océanographiques dont l’objectif est de favoriser la compréhension des océans au bénéfice de l’humanité, et par ADI, un leader mondial qui conçoit, fabrique et commercialise un large portefeuille de semiconducteurs de haute performance utilisés dans la quasi-totalité des équipements électroniques. Conçu pour jouer un rôle moteur d’innovation continue et animé par certains des plus grands esprits et des plus grandes entreprises du monde, le consortium OCIA est ouvert à un large éventail d’entreprises, d’universités et d’organisations sans but lucratif qui sont conscientes des liens inextricables qui unissent les océans et le climat, et souhaitent jouer un rôle positif dans la lutte contre la crise climatique mondiale.

Par ailleurs, le consortium OCIA mettra sur pied un solide écosystème d’innovation à plusieurs niveaux qui s’appuiera sur les moyens dont dispose actuellement le WHOI dans les secteurs de l’éducation et de la recherche pour favoriser la réflexion autour de solutions et permettre aux scientifiques et ingénieurs de se concentrer sur les problèmes à fort impact. Cette démarche prévoit le lancement d’un nouveau programme de bourses dédiées au défi climatique, qui accordera des fonds d’amorçage à des projets d’envergure plus modeste et sélectionnés suivant un processus compétitif.

Dans un premier temps, l’OCIA propose deux types de bourses :

  • Incubation : ce financement d’amorçage (seed funding) sera accordé à des personnes et des équipes dynamiques. Les Incubation Awards ont pour vocation d’accompagner la conception, l’exploration et l’exécution précoce d’initiatives scientifiques de rupture qui favorisent de nouveaux axes de recherche et d’ingénierie, tout en encourageant et en soutenant la collaboration.
  • Accélération : les Acceleration Awards sont décernés à des projets ayant déjà bénéficié d’un soutien en raison du caractère innovant de leurs idées et des technologies employées, ainsi qu’à des projets plus matures. L’objectif des bourses d’accélération est d’étoffer ces programmes, d’accroître l’engagement du public, ainsi que de positionner et préparer les projets pour maximiser leur impact à long terme et leur assurer un soutien extérieur durable.

Au fur et à mesure que le consortium se développera, les programmes de l’OCIA pourront s’étendre sous la forme d’investissements en faveur d’individus avec la création des bourses de perfectionnement (fellowships) et autres aides financières, mais également par la création d’activités telles que le soutien à des pôles de collaboration en vue de stimuler l’innovation dans le traitement des données, l’apprentissage automatique (ML), l’ingénierie et les sciences transdisciplinaires.

« Aujourd’hui plus que jamais, il est essentiel que tous les citoyens comprennent que loin d’être des systèmes distincts, les océans et le climat font partie d’un système unique qui englobe la totalité de notre planète océanique et affecte la vie de tous, même des personnes qui vivent loin des côtes », a ajouté Peter de Menocal. « À cet égard, il est important que des entreprises comme ADI et l’Institut WHOI fassent cause commune et collaborent dans le cadre de partenariats pour contribuer à lutter contre les menaces en rapide progression liées au réchauffement de la planète. »

www.electronique-mag.com

Annonce Publicitaire