Le salon des Solutions
environnementales du Grand Est

Les Actualités

ENR : le parc éolien de Fécamp raccordé et le solaire (toujours) au beau fixe au 3e trimestre

05/12/2023

ENR : le parc éolien de Fécamp raccordé et le solaire (toujours) au beau fixe au 3e trimestre

Tandis que le solaire photovoltaïque va de record en record, l'éolien bénéficie du nouveau raccordement du parc éolien en mer au large de Fécamp. Et si les deux filières réservent encore plus de puissance à venir, le biogaz peine à suivre la cadence.

Infographie_Actu_Environnement

Au troisième trimestre de l'année 2023, les données du Service des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique (SDES) oscillent entre accélérations et ajustements. La filière du solaire photovoltaïque se retrouve dans le premier cas. Avec le raccordement, a priori, de 803 mégawatts (MW) supplémentaires en trois mois, elle réalise un nouveau record trimestriel, juste derrière le trimestre précédent réévalué à la hausse à 796 MW, dépassant ainsi déjà allègrement les deux gigawatts (GW) raccordés cette année. Même la puissance des projets en attente s'est accrue : +27 % alors même que leur nombre a chuté de 2,5 %.

L'éolien tombe, quant à lui, dans le second cas. La filière poursuit sa croissance avec une puissance totale nouvellement raccordée à terre de 330 MW ce trimestre, contre 250 MW le trimestre précédent, sans compter sur une augmentation du nombre de projets en cours (+3,5 %). Cela étant, les chiffres du SDES comportent de nouvelles corrections. D'une part, avec l'intégration de « deux installations qui étaient mises en service avant 2021, l'éolienne flottante de l'école Centrale Nantes [de 2 MW, intitulée "Floatgen" et située au large du Croisic ; NDLR] et le parc éolien "ZI PAM" dans les Bouches-du-Rhône [plus exactement à Fos-sur-mer avec une puissance de 10 MW ; NDLR] ». Et, d'autre part, avec le raccordement du parc de 497 MW au large de Fécamp (Seine-Maritime) dont la liaison de la station électrique avec ses 71 éoliennes posées en mer vient seulement d'être finalisée. « Le raccordement d'un parc en mer au réseau électrique précède de quelques mois son fonctionnement effectif et l'injection de l'électricité dans le réseau », se justifie le SDES.

Quant à la production de biométhane injecté, elle semble amorcer un ralentissement. Au troisième trimestre, l'équivalent de 476 gigawattheures par an (GWh/an) ont été installés, contre 520 et 644 GWh/an les trimestres précédents ou 844 et 544 GWh/an au même trimestre les deux années précédentes. La file d'attente des projets ou extensions en cours s'allège également : ils sont 847 au 30 septembre, contre 860 au 30 juin (pour 24 projets installés entretemps). Enfin, malgré une « révision (du parc) à la hausse à la suite d'une correction des puissances raccordées nulles », la production d'électricité à partir de biogaz stagne inexorablement et peine à attendre les 600 MW installés. Seul espoir : la légère augmentation du nombre de projets en file d'attente mais qui, au nombre de 118, réclame une puissance moitié moindre que le trimestre précédent (36 MW contre 72 MW pour 116 projets au trimestre précédent).

Félix Gouty / actu-environnement

Annonce Publicitaire